bio par nature

10 astuces pour économiser l’énergie et l’eau cet hiver

Jan 4, 2023 | Vie pratique | 0 commentaires

Que ce soit pour des impératifs écologiques ou économiques, voire les deux, la lutte contre le gaspillage énergétique est devenue indispensable. Bien sûr, il ne s’agit pas de renoncer au chauffage et à l’eau courante ! Mais quelques gestes simples, intégrés dans votre routine quotidienne, peuvent faire une réelle différence. Laissez-vous surprendre par nos 10 astuces pour économiser l’énergie et l’eau, sans renoncer à votre confort !

Des besoins en énergie accrus

Saviez-vous que la consommation d’électricité augmente régulièrement ? On relève une hausse de près de 40 % depuis 1990. C’est assez logique lorsque l’on se réfère au nombre d’équipements électriques par foyer, beaucoup plus élevé qu’il y a 40 ans !

Voici quelques chiffres parlants sur nos habitudes de consommation :

  • 100 appareils électriques : c’est en moyenne le nombre d’équipements par foyer. 
  • 143 litres d’eau potable : c’est la consommation moyenne journalière par Français. 

La bonne nouvelle est qu’il est possible de réduire sa consommation personnelle d’eau et d’énergie, sans incidence sur sa qualité de vie. Voici 10 astuces qui vous aideront à passer le cap de l’hiver, tout en rationalisant vos usages.

1/ Baissez le chauffage lorsque vous êtes absent

À moins de télétravailler toute la semaine, vous êtes certainement la plupart du temps au bureau, tandis que vos enfants sont à l’école. Résultat : vos appareils de chauffage fonctionnent à plein régime inutilement. Si vous disposez d’un programmateur, vous pouvez régler votre chauffage en fonction de plages horaires prédéterminées. Le cas échéant, n’hésitez pas à passer en mode « éco » lorsque vous vous absentez. Certaines applications domotiques permettent de superviser les systèmes de chauffage à distance.

Le saviez-vous ? Il n’est pas conseillé d’éteindre complètement votre chauffage lorsque vous vous absentez quelques heures. En effet, un écart de température trop important risque d’engendrer une hausse de consommation une fois vos appareils remis en route. Lorsque vous partez en vacances, n’oubliez pas d’utiliser le mode hors gel.

2/ Optimisez l’isolation de votre logement

Même si vous ne disposez pas du budget nécessaire pour vous lancer dans des travaux de rénovation énergétique, quelques astuces peuvent vous aider à limiter les déperditions de chaleur. Commencez par obstruer les entrées d’air froid : 

  • Fermez la trappe de votre cheminée si celle-ci est à foyer ouvert et si vous ne l’utilisez pas.
  • Calfeutrez l’encadrement de vos portes extérieures avec une mousse isolante et ajoutez un bas de porte.
  • Conservez au maximum la chaleur en fermant vos volets à la nuit tombée et tirez les doubles-rideaux.

Bon à savoir : même si vous avez l’impression que votre système de ventilation refroidit votre intérieur, ne bouchez pas les grilles d’aération. Il est essentiel de renouveler l’air de votre logement pour éviter la condensation et le développement des moisissures.

3/ Préférez la douche au bain

Il est vrai que plonger dans un bain chaud lorsqu’il fait un froid hivernal peut être un véritable délice. Mais chaque bain monopolise près de 200 litres d’eau, soit l’équivalent de 3 ou 4 douches ! Si vous ne pouvez pas résister à la tentation, limitez-vous à un bain tous les quinze jours, remplissez votre baignoire aux trois quarts et ne rajoutez pas d’eau chaude jusqu’à l’épuisement de votre ballon.

4/ Optez pour une douche moins énergivore

On incrimine souvent le bain, jugé trop énergivore. Mais une longue douche (plus de 10 minutes) sans interruption et avec un pommeau classique engendre une consommation d’eau similaire.

Lorsque vous vous savonnez sous la douche, coupez ou réduisez le débit d’eau. Vous pouvez également installer un mousseur sur vos robinets. Ce petit appareil peut vous aider à réduire le débit de votre douche de 30 à 40 %, sans altérer votre confort, grâce à un système d’injection de petites bulles d’air.

Autre possibilité : les pommeaux de douche intégrant un réducteur de débit. Grâce à une pression supplémentaire, le flux d’eau semble identique et pour autant ce dernier est réduit. Les économies d’eau sont substantielles et atteindre jusqu’à 75 %.

5/ Ne laissez plus l’eau couler sans bonne raison

Laisser un robinet inutilement ouvert pendant une minute revient à gaspiller 1,5 litre d’eau. Pensez à fermer le robinet lorsque vous vous lavez les dents ou quand vous faites la vaisselle. Cela deviendra rapidement un réflexe !

6/ Récupérez l’eau de pluie

La récupération de l’eau de pluie est assez encadrée, puisque seule l’eau ruisselante de votre toiture peut être utilisée. Toutefois, une cuve remplie peut vous aider à limiter les arrosages dans votre jardin. L’eau de pluie non stagnante peut également être utilisée pour le nettoyage des sols. En moyenne, il est possible d’économiser jusqu’à 200 euros par an sur sa facture d’eau.

7/ Programmez… en un clin d’œil

Éteindre les appareils en veille génère jusqu’à 15 % d’économies d’électricité, ce qui est loin d’être négligeable.

Mais il faut bien l’admettre, penser à éteindre ou mettre en veille tous ses appareils avant d’aller se coucher peut devenir une véritable corvée. Heureusement, il existe des solutions pour vous simplifier la tâche.

Une prise programmable mécanique dotée d’un minuteur peut déclencher la mise en veille de vos appareils de manière autonome. Vous pouvez régler avec précision les heures de fonctionnement. Ainsi, vous économiserez de l’électricité… sans même y penser !

8/ Une voiture propre, sans eau : c’est possible !

Laver sa voiture sans eau en hiver est tout à fait envisageable. En cette saison, les taches et dépôts sont moins visibles. Le plus souvent, il s’agit de petites marques de pluie ou d’une accumulation de poussière. Il existe des produits qui peuvent s’utiliser sans eau. Misez sur les recettes naturelles pour obtenir une voiture étincelante, comme le vinaigre blanc pour le nettoyage des vitres. 

9/ L’économie dans la cuisine

Saviez-vous qu’il existe une astuce simple pour accélérer le temps de cuisson ? Il vous suffit de couvrir vos ustensiles après les avoir placés sur le feu. Voilà un excellent moyen de rassasier les plus pressés et de limiter la consommation de gaz ou d’électricité. De même, rentabilisez l’inertie de vos appareils de cuisson. Votre four, par exemple, continue de chauffer plusieurs minutes après avoir été éteint. Vous aimez vous préparer des boissons chaudes tout au long de la journée ? Et si vous optiez pour une bouilloire dotée d’un thermostat ? En réduisant de 20°C la température de l’eau, vous pourrez optimiser les arômes de votre thé et vous ne vous brûlerez plus le palais !

10/ Misez sur des éclairages moins énergivores

Et non, ce n’est toujours pas « Versailles » chez vous. Mais ce n’est pas pour autant que vous devez vivre dans la pénombre. En optant pour des lampes LED ou LFC (fluocompactes), vous réduirez votre consommation d’électricité. De plus, il est possible d’adapter la température de couleur aux différentes ambiances, pour créer une atmosphère unique dans chaque pièce de votre maison ou de votre appartement. Pour une clarté optimale, misez sur des abat-jours de couleur claire et des suspensions.

Grâce à ces astuces, vous êtes fin prêt à passer un hiver serein. Il ne vous reste plus qu’à prendre soin de vous et de vos proches, en préparant de délicieux repas sains et gourmands avec Bio par Nature !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Abonnez-vous pour retrouver toutes nos astuces !

Découvrez nos conseils bienfaits

1

Choyer sa ligne

Garder la ligne, c’est aussi apprendre à reconnaître les sensations de rassasiement et la satiété. La première vous indique avoir mangé suffisamment, la seconde maintient votre énergie et éloigne l’envie de grignoter entre deux repas.

2

Végétaliser mon assiette

Aujourd’hui, aller vers une alimentation moins carnée et plus végétale est une excellente manière de réduire son impact environnemental tout en faisant du bien à votre santé.

3

Chouchouter ma digestion

Saviez-vous qu’une alimentation bonne pour le transit est majoritairement composée de fibres ? Mais au-delà des fibres, il est possible de prendre soin de sa digestion en adoptant plusieurs réflexes quotidiens.

4

Cuisiner sain

Saviez-vous qu’une alimentation bonne pour le transit est majoritairement composée de fibres ? Mais au-delà des fibres, il est possible de prendre soin de sa digestion en adoptant plusieurs réflexes quotidiens.

5

Préserver ma santé

Rester en bonne santé n’est pas uniquement une question d’alimentation. En effet, l’activité physique, le sommeil, la détente et aussi le soleil sont autant de facteurs à prendre en compte pour préserver son bien-être au quotidien.

6

Apporter la bonne énergie

Pour être performant, le corps a besoin d’être nourri en conséquence et avec les bons aliments. Eh oui, adopter une alimentation énergétique n’est pas réservé qu’aux athlètes !