bio par nature

Adoptez la cuisine zéro déchet avec nos astuces

Juin 12, 2024 | Astuces, Vie pratique | 0 commentaires

Limiter le gaspillage alimentaire est devenu un enjeu de société qui nous concerne tous. À titre individuel, adopter la cuisine zéro déchet apporte de nombreux bénéfices. Au-delà des économies générées, cette démarche s’inscrit dans une rationalisation des ressources, tout en permettant de réduire son empreinte environnementale. Mais comment faire concrètement pour réduire le gaspillage alimentaire au quotidien ? Bio par Nature vous donne quelques astuces et des idées de recettes zéro déchet ultra-gourmandes !

Le gaspillage alimentaire, un phénomène évitable ?

En France, on estime qu’environ 20 % de la nourriture produite est jetée ou perdue, ce qui représente un poids total de 10 millions de tonnes par an. Si ces chiffres concernent tous les stades du cycle alimentaire, du champ à l’assiette (production, transformation et distribution), les habitudes de consommation représentent une large part du gaspillage. Selon une étude publiée par l’ADEME, les Français jettent en moyenne 50 kg de produits alimentaires par an, avec des conséquences néfastes sur l’environnement. Et ce n’est pas tout : le gaspillage alimentaire a un véritable impact sur notre portefeuille. L’institut Censuswide révèle que les pertes de nourriture coûtent aux ménages en moyenne 67 euros par mois et par personne. De quoi y réfléchir à deux fois, dans le contexte de l’inflation et de l’augmentation du prix des denrées alimentaires.

Pourtant, adopter quelques bons réflexes, faciles à mettre en pratique au quotidien, peut suffire à limiter la quantité de nourriture jetée ou perdue.

Anticiper les menus de la semaine pour une cuisine zéro déchet 

Savoir à l’avance ce que vous allez préparer vous aidera à acheter uniquement les ingrédients dont vous avez réellement besoin. Vous pouvez, par exemple, planifier les menus la veille du jour consacré aux courses. Pensez à intégrer certaines variables pour intégrer davantage de produits de saison et adapter les quantités en fonction des recettes et de l’emploi du temps de chaque personne vivant sous votre toit. 

Cette opération peut vous sembler chronophage. En réalité, elle vous fera gagner du temps : vous n’aurez plus à vous demander quoi cuisiner le soir venu, surtout si vous associez les listes de courses au batch cooking.

Vérifier les stocks de nourriture avant de faire ses courses

Pour éviter d’acheter deux fois le même produit périssable, il est préférable de faire un rapide inventaire de ce qui se trouve dans vos placards et/ou votre réfrigérateur. Cette bonne habitude vous permettra également de détecter quels sont les produits sur le point d’être périmés et de les intégrer à vos menus avant d’avoir à les jeter. Les économies seront au rendez-vous et vous limiterez une grande partie du gaspillage alimentaire.

Apprendre à cuisiner les restes

Les restes de pâtes, de légumes et de viande peuvent faire des merveilles en agrémentant vos sauces et gratins. Vous pouvez aussi les transformer facilement en ingrédients de base de vos salades composées ou sandwichs.

Notre astuce : au lieu de jeter les jus de cuisson, versez-les dans un bac à glaçon et placez-les au congélateur. Vous pourrez ensuite vous en servir pour relever vos soupes ou plats mijotés. Autre avantage : vous n’aurez plus à acheter du court-bouillon industriel en cubes !

Réduire les portions

Votre petit dernier à un appétit d’oiseau ? Servez-lui de petites assiettes, quitte à le resservir s’il vous le demande. Pour les enfants, une grande quantité de nourriture peut s’avérer décourageante. N’hésitez pas à adapter les quantités des fiches recettes en fonction des habitudes de chaque membre de la famille.

Reculer les dates limites de consommation (DLC)

La plupart des denrées périssables (hors fruits et légumes) comportent une date limite de consommation sur leur emballage. Celle-ci permet d’éviter tout risque alimentaire lié à l’ingestion de produits devenus impropres à la consommation. Si les distributeurs sont contraints de se plier à la règle et de retirer de leurs rayons les aliments dont la DLC est dépassée, il existe toutefois des appellations plus nuancées. Certains produits, comme les yaourts nature fermentés ou le fromage, peuvent être consommés deux ou trois jours après l’expiration de leur date limite de consommation.

Ainsi, la mention « À consommer de préférence avant le… » donne un point de repère au consommateur.

Congeler, congeler, congeler !

Certains produits alimentaires, comme la viande hachée ou le poisson, ne doivent en revanche pas être consommés une fois leur date de péremption atteinte. Mais ce n’est pas pour cela que vous devez nécessairement les jeter à la poubelle. Ils peuvent en effet être congelés et conservés plusieurs semaines, à condition que leur DLC ne soit pas encore dépassée.

La recette phare de cuisine zéro déchet

Pain perdu aux pommes

Vous avez acheté trop de pain et êtes sur le point de vous débarrasser de ce reste de baguette qui a perdu sa texture croustillante ? Les pommes bio qui n’ont pas été mangées font grise mine dans votre saladier ? Voici une recette très gourmande qui va vous permettre de donner une seconde vie à vos restes. Pour la réaliser, il vous faut ajouter un œuf, une tasse de lait frais, une cuillère à soupe de sucre ou de sirop d’agave et une pincée de cannelle.

Coupez la baguette en tranches de deux à trois centimètres d’épaisseur. Dans un bol, battez le lait avec l’œuf entier, ajouter le sucre ou le sirop d’agave et la cannelle. Mélangez bien. Préparer les pommes caramélisées. Coupez les pommes en quartier (sans les éplucher !) et faite les revenir quelques minutes à la poêle avec une noix de beurre, jusqu’à ce qu’elles soient fondantes. Réservez. Tremper rapidement les tranches de pain dans le mélange lait-œuf-sucre, sans trop les imbiber. Faites dorer le pain perdu dans votre poêle avec un peu de beurre. Servez avec les pommes. Bon appétit !

Il vous reste un peu de mélange lait-œuf-sucre ? Ne le jetez pas ! Vous pourrez vous en servir pour confectionner une délicieuse omelette sucrée, pour un dessert original et nourrissant, idéal après un repas léger.

Vous aimeriez trouver l’inspiration pour composer des menus anti-gaspillage ? Découvrez des idées de menus qui allient équilibre, saveur et zéro déchet ! 

aliments riches en fibres Newsletter

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Abonnez-vous pour retrouver toutes nos astuces !

Découvrez nos conseils bienfaits

1

Choyer sa ligne

Garder la ligne, c’est aussi apprendre à reconnaître les sensations de rassasiement et la satiété. La première vous indique avoir mangé suffisamment, la seconde maintient votre énergie et éloigne l’envie de grignoter entre deux repas.

2

Végétaliser mon assiette

Aujourd’hui, aller vers une alimentation moins carnée et plus végétale est une excellente manière de réduire son impact environnemental tout en faisant du bien à votre santé.

3

Chouchouter ma digestion

Saviez-vous qu’une alimentation bonne pour le transit est majoritairement composée de fibres ? Mais au-delà des fibres, il est possible de prendre soin de sa digestion en adoptant plusieurs réflexes quotidiens.

4

Cuisiner sain

Saviez-vous qu’une alimentation bonne pour le transit est majoritairement composée de fibres ? Mais au-delà des fibres, il est possible de prendre soin de sa digestion en adoptant plusieurs réflexes quotidiens.

5

Préserver ma santé

Rester en bonne santé n’est pas uniquement une question d’alimentation. En effet, l’activité physique, le sommeil, la détente et aussi le soleil sont autant de facteurs à prendre en compte pour préserver son bien-être au quotidien.

6

Apporter la bonne énergie

Pour être performant, le corps a besoin d’être nourri en conséquence et avec les bons aliments. Eh oui, adopter une alimentation énergétique n’est pas réservé qu’aux athlètes !