bio par nature

Comment s’alimenter en voyageant et manger sain et gourmand ?

Juil 10, 2024 | Astuces, Bien être, Vie pratique | 0 commentaires

Vous êtes de ceux qui pensent que la cuisine fait partie du voyage et vous avez raison. En France ou à l’étranger, les plats locaux font partie des découvertes incontournables qui participent à l’évasion. Mais, selon les destinations, les choix alimentaires ne doivent pas être laissés au hasard. Bio par Nature vous donne quelques conseils pour bien manger en voyageant, quels que soient vos objectifs.

Changer d’alimentation en douceur

Goûter aux spécialités locales fait partie des rites et plaisirs touristiques. Mais en fonction de votre pays de destination, vous devrez peut-être habituer progressivement votre estomac. En Inde ou en Thaïlande, les plats sont beaucoup plus épicés qu’en France. Si vous n’êtes pas habitué à ce type d’assaisonnements, vous risquez d’être victime de troubles intestinaux plus ou moins intenses. N’hésitez pas à demander des plats moins épicés et à alterner les spécialités avec des mets plus conventionnels. Commencer doucement à consommer de l’eau locale également pour habituer petit à petit votre transit. 

Réguler son transit avec des alternatives naturelles

En vacances, on doit souvent composer avec un transit trop paresseux ou au contraire trop rapide. Le changement d’environnement et les modifications du rythme de sommeil peuvent en être à l’origine, même si le changement d’alimentation et d’eau est la première cause de troubles intestinaux. Si certains remèdes allopathiques peuvent vous soulager, vous pouvez également miser sur des solutions naturelles, comme les tisanes à base de menthe poivrée ou d’anis qui améliorent la digestion et les graines de lin riches en fibres solubles et insolubles (reconnues pour leurs effets sur la constipation et la diarrhée).

Miser sur la légèreté

En voyage, on a envie de se faire plaisir et c’est bien normal. Pizzas, chili con carne, pad thaï, baklawas,… la tentation est permanente. Mais attention aux excès qui vont générer fatigue et malaise… en plus d’alourdir votre porte-monnaie. Lorsqu’il fait chaud, il vaut mieux opter pour une salade judicieusement composée plutôt qu’une entrecôte XL frites. Plage ou visites : vous profiterez davantage de votre après-midi, quel que soit votre programme.

Laisser la part belle aux fruits et légumes

En vacances, on a moins tendance à manger des fruits et légumes. Et pour cause, les choix de garnitures sont souvent plus limités et les buffets ne sont pas toujours équilibrés. Pourtant, les fruits et légumes sont riches en eau, en fibres et en vitamines : des atouts santé pour garder la forme et éviter les petits soucis de transit. La bonne option : arpenter les marchés pour goûter aux fruits et légumes de saison et remplacer la gaufre de 16 heures par une pomme, des abricots, une barquette de fraises ou des fruits locaux.

Bon à savoir : dans les pays où l’eau courante n’est pas potable, il est indispensable de peler les fruits et légumes crus avant de les consommer pour éviter le contact avec les germes.

Penser à s’hydrater

Lorsqu’on voyage dans les pays où l’eau courante n’est pas consommable, il peut être tentant de jeter son dévolu sur les sodas et boissons faussement hydratantes, comme le thé glacé sucré ou les jus de fruits. Or, ces boissons sont particulièrement sucrées et ne désaltèrent pas. L’eau en bouteille reste le meilleur choix, que ce soit à la plage, lors des visites ou au restaurant. En bouteille ou en gourde, plate ou pétillante, nature ou agrémentée de quelques morceaux entiers de fruits… prenez le temps de bien vous hydrater.

En vacances, on a également davantage tendance à consommer plus de boissons alcoolisées : siroter un cocktail devant le soleil couchant a un petit goût de paradis. Mais attention aux excès que vous risquez de payer cher le lendemain en étant déshydraté, au risque de ne pas profiter des activités que vous aviez prévues. Pourquoi ne pas opter pour de délicieux mocktails ? 

Doser sa curiosité alimentaire

Retenez que les normes sanitaires et alimentaires ne sont pas partout les mêmes. Ne prenez aucun risque et évitez de manger des aliments à l’aspect douteux, notamment issus de la cuisine de rue, si vous n’êtes pas certain que les gestes d’hygiène sont respectés. Méfiez-vous également de la barrière de la langue et évitez de choisir des plats au hasard, surtout si vous souffrez d’allergies ou d’intolérance alimentaire. Il est important de connaître la composition du menu en toutes circonstances. Certaines applications de traduction comme Google Translate, ou Papago si vous voyagez en Asie, peuvent afficher le contenu des menus dans votre langue maternelle en quelques secondes.

Voyager quand on est vegan : comment faire ?

Bien que de nombreux établissements proposent de plus en plus souvent des alternatives vegan aux plats de viande et de poisson, il n’est pas toujours évident de trouver des produits vegan quand on voyage à l’étranger. Quelques astuces peuvent vous aider à manger équilibré en toutes circonstances, tout en respectant vos convictions :

  • Emportez des en-cas sains et vegan : graines, granola, oléagineux (noix, pistaches, amandes), fruits et légumes…
  • Utilisez des applications spécialisées (comme Happy Cow) pour trouver des restaurants, auberges et hôtels qui proposent des choix alimentaires vegan.
  • Arpentez les marchés et les supermarchés pour diversifier votre alimentation avec des produits frais et de saison.
  • Réservez un logement équipé d’une cuisine et d’une kitchenette pour cuisiner de temps en temps.

 Envie de voyager sans quitter votre cuisine ? Découvrez nos idées de recettes asiatiques saines et gourmandes !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Abonnez-vous pour retrouver toutes nos astuces !

Découvrez nos conseils bienfaits

1

Choyer sa ligne

Garder la ligne, c’est aussi apprendre à reconnaître les sensations de rassasiement et la satiété. La première vous indique avoir mangé suffisamment, la seconde maintient votre énergie et éloigne l’envie de grignoter entre deux repas.

2

Végétaliser mon assiette

Aujourd’hui, aller vers une alimentation moins carnée et plus végétale est une excellente manière de réduire son impact environnemental tout en faisant du bien à votre santé.

3

Chouchouter ma digestion

Saviez-vous qu’une alimentation bonne pour le transit est majoritairement composée de fibres ? Mais au-delà des fibres, il est possible de prendre soin de sa digestion en adoptant plusieurs réflexes quotidiens.

4

Cuisiner sain

Saviez-vous qu’une alimentation bonne pour le transit est majoritairement composée de fibres ? Mais au-delà des fibres, il est possible de prendre soin de sa digestion en adoptant plusieurs réflexes quotidiens.

5

Préserver ma santé

Rester en bonne santé n’est pas uniquement une question d’alimentation. En effet, l’activité physique, le sommeil, la détente et aussi le soleil sont autant de facteurs à prendre en compte pour préserver son bien-être au quotidien.

6

Apporter la bonne énergie

Pour être performant, le corps a besoin d’être nourri en conséquence et avec les bons aliments. Eh oui, adopter une alimentation énergétique n’est pas réservé qu’aux athlètes !